Reporters sans frontières pour la liberté de la presse

Publié le par caphi

Reporters sans frontières se bat depuis plus de vingt ans pour que la liberté de la presse et le droit d'informer soient respectés à travers le monde. 132 journalistes sont actuellement emprisonnés pour avoir voulu faire leur métier et 77 professionnels des médias ont été tués depuis le début de l'année 2007*. Des chiffres alarmants. Pour soutenir les journalistes et les familles et dénoncer sans relâche ceux qui censurent la presse, Reporters sans frontières a besoin d'argent. L'association publie 3 fois par an des albums de photographies qui constituent aujourd'hui sa principale source de financement et garantissent son indépendance.

Pourquoi et comment ?

Sans une presse libre, aucun combat ne peut être entendu. Pour avoir voulu dire la corruption, pointer du doigt les agissements de certains gouvernements, dénoncer le manque de libertés dans leur pays, 132 journalistes sont toujours emprisonnés et 77 autres ont été tués depuis le 1er janvier 2007.

Pour faire reculer la censure et défendre ces hommes et ces femmes qui, à l'aide de leur seule plume, voulaient témoigner, Reporters sans frontières a besoin de vous. La vente d'albums de photographies constitue aujourd'hui la principale ressource financière de l'organisation, garantissant ainsi son indépendance. 

La vente des albums vendus autour de 10 € sont intégralement reversés à l'association (reconnue d'utilité publique) pour aider les journalistes et leurs familles ainsi que les médias en difficultés.
  
Reporters sans frontières, aux côtés des victimes de l'arbitraire et de la censure
206 journalistes, collaborateurs des médias (chauffeurs, traducteurs, techniciens, agents de sécurité, etc.) et cyberdissidents sont actuellement emprisonnés pour avoir voulu faire leur métier.

Les fonds récoltés grâce à la vente des albums seront utilisés pour régler les frais d'avocats d'un reporter emprisonné, trouver un logement à la famille d'un journaliste assassiné, acheter du matériel pour un média en reconstruction ou le billet d'avion d'un journaliste contraint de fuir son pays. Ils nous permettront parfois de procurer des médicaments ou de soigner un journaliste blessé ou agressé.
 
* les chiffres sont actualisés quotidiennement sur www.rsf.org

REPORTERS SANS FRONTIÈRES
Secrétariat international
5, rue Geoffroy-Marie
75 009 Paris - France
France
Fax : (33) 1 45 23 11 51
www.rsf.org

www.leblogmedias.com (en français)


Parce que seule une presse libre permet aux combats d'aujourd'hui d'être entendus.

Commenter cet article