Le recyclage et la consommation "positive": écolo, éthique et pas dupe

Publié le par caphi

Je donne, tu prends, on recycle : les sites de récup' profitent de la crise

 

C'est pratique, éco-responsable et entièrement gratuit : la récup' de proximité profite à plein de la crise économique actuelle grâce à internet, encourageant à multiplier les gestes solidaires pour la planète.

 "Les grandes marques sont en décalage par rapport au consommateur, plus suivistes qu'initiatrices, elles finissent par répondre à la demande. Mais jouer le développement durable ne suffit plus"

En un an, les adeptes du bien-manger sont passés de 46% à 25%, selon Risc.

 

"Les grandes marques sont en décalage par rapport au consommateur, plus suivistes qu'initiatrices" (...) "Le consommateur positif n'est pas dans la décroissance; il veut continuer d'acheter, mais se montre sélectif, réclame des entreprises du respect, des innovations pertinentes, pas des gadgets, et traque les incohérences du message"


Acheter écologique, sain, éthique mais refuser de payer davantage pour des produits répondant à ces critères de base. C'est la "consommation positive" qui, à l'heure du développement durable, commence à s'imposer.

Ce mouvement concerne déjà plus de 30% des consommateurs du monde industrialisé, notamment en France, et des grandes économies émergentes, selon l'agence de conseil Risc International, qui a conduit une étude dans 54 pays (dont Chine, Inde, Brésil..).

Commenter cet article